Un expert en droit de la concurrence, soutenu par un puissant fonds de contentieux, doit monter un recours collectif de plusieurs milliards pour violation du droit de la concurrence contre Facebook/Meta au motif qu’il a abusé de sa domination des réseaux sociaux au Royaume-Uni pendant plusieurs années. En cas de succès, l’action obligerait Facebook à verser 3,1 milliards de dollars (2,3 milliards de livres sterling) de dommages et intérêts aux utilisateurs de Facebook au Royaume-Uni.

Le recours collectif de plusieurs milliards de livres a été déposé hier auprès du Tribunal d’appel de la concurrence du Royaume-Uni à Londres contre Meta, la société mère de Facebook.

L’approche inhabituelle prétend que Facebook devrait verser à ses 44 millions d’utilisateurs britanniques une compensation pour l’exploitation de leurs données entre 2015 et 2019. plate-forme sociale viable – et en retour, tous ses utilisateurs ont obtenu – en fait – la possibilité de publier des photos de bébés et de chatons à leurs amis et à leur famille.

L’action est montée par l’experte en droit international de la concurrence, le Dr Liza Lovdahl Gormsen (photo), qui a présenté des observations au Parlement britannique sur la domination du marché par Facebook, ainsi que des articles juridiques universitaires à ce sujet.

L’affaire du Dr Lovdahl Gormsen repose sur l’idée que Facebook (récemment renommé Meta) a fixé un « prix injuste » pour les utilisateurs britanniques de Facebook.

Le « prix » fixé pour l’accès au réseau social était la remise des données personnelles très précieuses des utilisateurs britanniques, qui en retour obtenaient simplement un accès « gratuit » à la plate-forme de réseau social de Facebook, sans compensation financière, et tout cela alors que Facebook générait des milliards en revenus.

La clé de l’argument de l’affaire est que Facebook a « entouré » ses utilisateurs britanniques non seulement en les enfermant ainsi que leurs données sur sa plate-forme, mais également en les suivant via le pixel Facebook, sur d’autres sites Web, générant ainsi des données de « graphique social » approfondies sur son utilisateurs.

Germain à l’argument du Dr Lovdahl Gormsen est que l’utilisateur…

Voir la source de cette publication