Les entreprises qui ne investir dans leur avenir n’ont peut-être pas d’avenir à espérer.

Que vous investissiez dans vos ressources humaines ou dans des technologies critiques, des dépenses à court terme sont toujours nécessaires pour un succès à long terme. C’est également vrai en matière de marketing : vous ne pouvez pas commercialiser votre produit ou service sans investir dans la publicité. Mais si cet investissement ne se transforme pas en prospects et en conversions, vous êtes en difficulté.

Un « bon » score ROAS est différent pour chaque entreprise et campagne. Si votre chiffre n’est pas là où vous voudriez qu’il soit, vous pouvez tirer parti des données ROAS pour créer des campagnes ciblées et des expériences personnalisées.

Il est essentiel d’identifier et d’appliquer les mesures les plus appropriées en fonction des objectifs commerciaux, et il n’y a pas de meilleure pratique ou de méthode unique.

Cependant, une utilisation intelligente des données de retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) peut tripler la génération de leads, comme je l’ai découvert lorsque j’ai rejoint Brightpearl pour restructurer les campagnes marketing. Jetons un coup d’œil à certaines des façons dont Brightpearl a utilisé le ROAS pour améliorer ses campagnes et augmenter la génération de prospects. La clé est de déterminer ce qui représente un ROAS sain pour votre entreprise afin que vous puissiez optimiser en conséquence.

Utilisez la bonne métrique de retour

Il est primordial de choisir la bonne métrique de retour pour calculer votre ROAS. Cela dépendra en partie de votre cycle de vente.

Brightpearl a un long cycle de vente. En moyenne, c’est deux à trois mois, et parfois jusqu’à six mois, ce qui signifie que nous n’avons pas des tonnes de données sur une base mensuelle si nous voulons utiliser les données de revenus d’un nouveau client comme mesure de retour. Une entreprise avec un cycle de vente plus court pourrait utiliser des revenus, mais cela ne nous aide pas à…

Voir la source de cette publication