Un prospectus modifié déposé hier par Robinhood indique que la société vise une valorisation pouvant atteindre 35 milliards de dollars lors de sa prochaine introduction en bourse. Le service d’options gratuites, de crypto-monnaie et de négociation d’actions prévoit de vendre jusqu’à 55 millions d’actions et de lever plus de 2 milliards de dollars lors du lancement de l’introduction en bourse la semaine prochaine.

Robinhood vise une valorisation de 35 milliards de dollars

Robinhood, la bourse sans frais pour tout échanger, vise à atteindre une valorisation pouvant atteindre 35 milliards de dollars lors de sa prochaine introduction en bourse, selon un prospectus modifié déposé auprès de la SEC lundi. La bourse, qui devrait être rendue publique dès la semaine prochaine, prévoit de vendre environ 55 millions d’actions de son introduction en bourse pour lever plus de 2,3 milliards de dollars, avec un cours de l’action compris entre 38 et 42 $.

La bourse, dont la mission auto-imposée est de démocratiser l’accès aux produits d’investissement, a atteint une valorisation de 11,7 milliards de dollars en septembre dernier. À l’époque, Robinhood a levé 460 millions de dollars dans le cadre d’une extension de son tour de table de série G, avec la participation d’Andreessen Horowitz, Sequoia, DST Global, Ribbit Capital, 9Yards Capital et D1 Capital Partners.

Robinhood a connu un très bon premier trimestre, alimenté par une augmentation des intérêts commerciaux due à Covid-19 et à d’autres facteurs. Au cours de ce trimestre, il a généré 522 millions de dollars de revenus, également aidés par des transactions liées à la crypto-monnaie, la montée du dogecoin étant un facteur important.

Crypto-activité en plein essor

Robinhood était l’une des entreprises qui ont profité de la folie du trading de crypto-monnaie plus tôt cette année. La société a révélé dans son dossier d’introduction en bourse que plus de 9,5 millions de clients utilisaient sa plate-forme pour échanger 88 milliards de dollars en crypto-monnaie. La doge-mania qui a affecté le marché a également profité à Robinhood. Dans le même dossier, la société a révélé que plus d’un tiers de ses revenus cryptographiques au premier trimestre étaient attribuables…

Voir la source de cette publication