Enso Security, une entreprise qui prétend avoir construit la première plateforme de gestion de la posture de sécurité des applications (ASPM), est sortie du mode furtif mercredi avec 6 millions de dollars de financement de démarrage.

La société basée en Israël a été fondée par trois personnes auparavant responsables de la sécurité des applications chez la société de développement Web basée sur le cloud Wix.com: Roy Erlich, qui deviendra le PDG d’Enso; Barak Tawily, qui servira de directeur technique; et Chen Gour Arie, qui servira de CPO.

La société a obtenu un financement de démarrage de 6 millions de dollars lors d’une ronde menée par YL Ventures, avec la participation de Jump Capital et de plusieurs leaders de l’industrie.

Enso Security affirme avoir développé une plate-forme conçue pour aider les organisations à gérer la sécurité des applications à grande échelle, en fournissant toutes les capacités que les fondateurs de la société souhaitaient en tant que praticiens de la sécurité des applications.

La plateforme exploite les données des outils existants pour offrir une visibilité sur toutes les applications développées par une organisation. Cela inclut l’inventaire complet des applications, la propriété et les scores de risque, permettant aux équipes de sécurité de hiérarchiser et de coordonner les activités AppSec, sans interférer avec les charges de travail des développeurs.

Les utilisateurs de la plate-forme Enso peuvent également effectuer des requêtes personnalisées pour obtenir des informations sur les applications en fonction de leurs attributs de données.

La plate-forme s’intègre aux produits de développement et de sécurité de dizaines de fournisseurs, notamment Graylog, Jenkins, GitLab, GitHub, Checkmarx, Jira, Sumo Logic, Acunetix, Splunk, Azure, Monday, Elastic, Nginx et HackerOne.

«Nous avons vécu le chaos de la sécurité des applications d’entreprise de première main, en effectuant des inventaires en aveugle et en nous heurtant aux délais de production. Ce n’est pas durable, c’est pourquoi nous avons créé une boîte à outils facile à déployer et capable de rationaliser le processus AppSec pour améliorer la sécurité à l’échelle de l’organisation », a déclaré le PDG d’Enso, Roy Erlich. «AppSec ne devrait pas être stressant ou contradictoire. Enso aligne AppSec …

Voir la source de cette publication