Un pirate informatique nigérian a été condamné à 36 mois de prison aux États-Unis pour avoir participé à un programme visant des employés du gouvernement.

L’homme, Olumide Ogunremi, également connu sous le nom de «Tony Williams», 43 ans, a admis devant un tribunal fédéral avoir participé au programme de piratage informatique et de vol d’identité.

Selon des documents et des déclarations judiciaires, Ogunremi et les co-conspirateurs ont perpétré leur stratagème d’au moins juillet 2013 à décembre 2013, visant «les États-Unis les systèmes de messagerie des agences gouvernementales et les fournisseurs d’administration des services généraux », révèle le département américain de la Justice.

Les cybercriminels ont utilisé de faux e-mails et des sites Web conçus pour imiter les e-mails et sites légitimes d’agences gouvernementales américaines, telles que l’Agence américaine de protection de l’environnement, et ont envoyé des messages de phishing à des employés involontaires, qui ont visité les fausses pages et entré leurs identifiants de connexion.

Les informations d’identification volées ont ensuite été utilisées de manière abusive pour accéder aux comptes de messagerie des employés afin de commander frauduleusement des produits de bureau, principalement des cartouches de toner d’imprimante, au nom des victimes. Les produits ont été commandés à des fournisseurs autorisés à faire des affaires avec des agences gouvernementales américaines.

Les vendeurs ont reçu pour instruction d’expédier les produits à des particuliers dans le New Jersey et dans d’autres endroits, où ils ont été reconditionnés puis expédiés vers des sites à l’étranger contrôlés par Ogunremi et ses co-conspirateurs, qui ont ensuite vendu les cartouches sur le marché noir.

Selon le DoJ, les cybercriminels ont fraudé les fournisseurs d’environ 1 million de dollars de produits de bureau.

Ogunremi a fui au Canada après avoir été censé plaider coupable en mars 2018 et a été extradé vers les États-Unis en septembre 2019. En plus de la peine de prison, il a été condamné à deux ans de mise en liberté sous surveillance et a été condamné à payer 68618 $ en restitution.

En relation: Le hacker de ‘Dark Overlord’ condamné à 5 ans de prison

En relation: Le modérateur d’AlphaBay Dark Web Marketplace obtient 11 ans en …

Voir la source de cette publication

Infos WEB:  L'évolution du phishing: bienvenue "Vishing"