jSonar, une société qui fournit des solutions de sécurité de base de données, a annoncé mardi avoir levé 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs.

Ce cycle de croissance est le premier cycle de financement institutionnel de jSonar. La société a déclaré SecurityWeek qu’il a déjà obtenu certains investissements privés, mais il ne peut pas divulguer les détails exacts.

jSonar fournit une plate-forme complète conçue pour aider les organisations à sécuriser leurs systèmes de base de données et à garantir la conformité dans les environnements cloud et locaux. La solution consomme des données brutes et les transforme en informations de sécurité exploitables, contribuant à réduire les risques de base de données et à opérationnaliser les contrôles de sécurité.

«Nous avons tellement de marge de croissance – et ces fonds nous aideront à faire beaucoup de choses en parallèle plutôt que de le faire de manière séquentielle», a déclaré Mariah West, vice-présidente du marketing chez jSonar, par e-mail.

West a ajouté: «Nous continuons de voir les charges de travail migrer vers le cloud et, surtout maintenant, les entreprises sont plus soucieuses des coûts que jamais. Nous renforçons notre personnel afin de répondre à l’afflux de demandes et d’aider à répondre plus rapidement aux besoins des clients. Cela comprend les ventes et le marketing ainsi que la croissance de la R&D pour répondre aux demandes des clients pour une IA plus approfondie et plus d’automatisation. Nos clients nous ont toujours donné d’excellents conseils sur ce qu’il fallait construire ensuite et nous voulons le faire rapidement. »

La plate-forme de l’entreprise prend en charge plus de 60 systèmes de base de données, notamment AWS, Google Cloud Platform, Microsoft Azure, MongoDB, Snowflake, Hadoop, Cassandra et Teradata.

jSonar affirme que ses solutions ont été utilisées par de nombreuses organisations dans les secteurs des services financiers, des assurances et des soins de santé, y compris les sociétés Fortune 500 et certaines des plus grandes banques du monde. La société affirme que la plupart de ses clients sont basés aux États-Unis, mais qu’elle cherche à se développer, en particulier en Europe, où elle dessert déjà trois des plus grandes banques du continent.

«Au cours de la dernière décennie, l’entreprise …

Voir la source de cette publication